"A la vitesse de la lumière" de Javier CERCAS ***

Publié le par clochette

Sans travail, fauché et vivant de petits boulots, ce qui ne lui laisse guère le temps d'écrire, le narrateur de cette histoire, qui vit à Barcelone,  a pourtant l'ambition de devenir écrivain.

 

Cuartero, un professeur de littérature qu'il admire, lui apprend qu'à la prochaine rentrée, le département d'études hispaniques d'Urbana, une ville de Middle West américain, offre aux étudiants espagnols des bourses de professeur assistant. Il décide de postuler"Trop jeunes ou trop naïfs pour savoir ce que foirer sa vie voulait dire, nous pensions que nous étions en train de foirer la nôtre ici". et sa candidature est retenue.

 

Il se retrouve donc aux Etats-Unis. Il y fait la connaissance de Rodney Falk, avec qui il se retrouve à partager le même bureau pendant tout un semestre. Rodney n'a pas une bonne réputation : c'est un homme au comportement étrange, qui a fait la guerre du Vietnam.

 

Leur amitié, qui met quelques temps à démarrer, est pourtant bien réelle même si elle est faite essentiellement d'échanges littéraires. Rodney est très cultivé et fan d'Hemingway. Un lien étrange se noue ainsi entre les deux hommes, qui semblent fascinés l'un par l'autre.

 

Tout bascule au retour des petites vacances d'hiver. Le narrateur a la surprise de trouver à la place de Rodney un nouvel étudiant. Sujet à des crises, Rodney a disparu sans prévenir... Pourtant il avait promis de contacter son ami pendant les vacances ce qu'il n'a pas fait.

 

Le narrateur ne peut pas s'empêcher de partir à sa recherche, ce qui va le conduire jusqu'au père de Rodney, avec qui il s'entretient longuement. Il lui confirme que Rodney est un ancien du Vietnam, traumatisé par cette expérience car il faisait partie d'une unité spéciale, responsable d'atrocités.

 

Revenu en Espagne plusieurs années plus tard, ayant fondé une famille, étant enfin un écrivain reconnu, il reste malgré tout hanté par l'histoire de Rodney. Il contacte alors la femme de ce dernier...

 

Réflexion sur le métier d'écrivain, sur la responsabilité du romancier face au monde, "A la vitesse de la lumière" est un récit entraînant mené habilement, qui montre la difficulté de vivre avec ses démons intérieurs et laisse entrevoir la puissance de l'écriture pour affronter le réel.

 

L'avis de Passion du livre.comSylviePapillon et  Cathe

 

Commenter cet article

Sylvie 17/12/2006 12:18

Merci beaucoup Clochette d'avoir mis mon article en lien sur le tien ! A très bientôt ...

Florinette 10/11/2006 19:55

Et oui ! on n'a pas fini de voir notre liste s'agrandir avec des commentaires comme celui-ci ! ;-)

Anne 09/11/2006 13:33

Ta critique élogieuse me désole : encore un livre à lire!

Anne-Sophie 09/11/2006 13:03

Bonjour Clochette,j'ai lu et fait un billet sur ce merveilleux roman, l'un des meilleurs de la rentrée, à mon avis. J'ai beaucoup aimé la façon dont Cercas traite de l'amitié et sa réflexion sur l'écriture. Ravie que ce livre t'ait plus également,A très bientôt

Magiclilive 09/11/2006 11:35

Barcelone : un monde à part où le temps file à la vitesse de la lumière.