"Ce que je sais de Véra Candida" de Véronique Ovaldé ***

Publié le par clochette


Quand on lui apprend qu'elle va mourir dans six mois, Véra Candida abandonne tout pour retourner à Vatapuna, d'où elle est partie il y a 24 ans, alors qu'elle était âgée de 15 ans et enceinte, consciente du chagrin qu'elle causerait à sa grand mère.  Lorsqu'elle arrive, une vieille femme qui semble avoir 110 ans l'apostrophe en lui disant "Ta grand-mère m'avait bien dit que tu reviendrais".

Véra a en effet été élevée par sa grand mère, une femme magnifique, prostituée jusqu'à l'âge de 40 ans avant qu''elle ne devienne la meilleure pêcheuse de poissons volants , en vivant une vie paisible dans sa cabane en bord de mer. C'était compter sans l'arrivée de Jeronimo, avec sa belle voiture, ses allures de jet setter, et son argent. Cet argent avec lequel il veut déloger Rose, cette grand mère admirable, en lui expliquant que sa maisonnette cache la vue de la colline où il a décidé de planter sa luxueuse villa.

Sorte de fable intemporelle, Véronique Ovaldé plante le décor dans une île imaginaire et nous entraîne dans un nouveau roman, aux personnages fantasques et universels. Elle dresse le destin de trois femmes, qui vont mettre  au monde une fille de façon inattendue et devoir l'élever seule en dissimulant l'identité du père, nous permettant de nous interroger sur la psychogénéalogie, ou cette façon de revivre souvent de façon inconsciente le destin de nos ancêtres. Car jamais rien n'est dit entre les mères et leurs filles pour expliquer ce qui s'est réellement passé dans leur vie, pour en faire des filles mères.

 
Marie  en parle beaucoup mieux que moi, en nous offrant en prime une passionnante interview de Véronique Ovaldé.

Ma critique du précédent roman de Véronique Ovaldé "Et mon coeur transparent"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L’avocat examina brièvement Samira... 04/01/2015 11:00

.

Jémlyre 01/01/2010 18:22


J'ai adoré "Déloger l'animal" et je sais que j'en lirai d'autres d'Ovaldé dont celui que tu présentes.


valérie 26/12/2009 18:49


je le lis ce mois-ci, afin d'alléger ma PAL.


l'or des chambres 24/12/2009 12:05


J'ai beaucoup aimée ce livre. Total dépaysement. Je te souhaite un Joyeux Noël Clochette. Très bonne soirée !