"L'histoire de l'amour" de Nicole Krauss ****

Publié le par clochette

 

 

 

 

 

 

 

  Une des plus grandes craintes de Léo est de mourir seul et abandonné. Ainsi il porte toujours sur lui cette étiquette : « Mon  nom est Léo Gursky je n'ai pas de famille je vous prie d'appeler le cimetière de Pinetawn j'ai une concession là bas dans la section juive merci pour vos égards ».

 

 Serrurier à la retraite, Léo écrit un livre sans titre car « à quoi sert le titre d'un livre que personne ne va lire ». Il vit donc seul mais pendant la guerre, alors qu'il était un jeune adolescent, il avait fait un serment avec sa fiancée qui s'apprêtait à partir pour New York : celui de ne jamais s'oublier. Ce qu'il ne sait pas et ne découvrira que trop tard, alors qu'elle a refait sa vie, c'est qu'elle était enceinte de lui et qu'il a donc un fils qu'il ne connaîtra jamais.

 

 

 

 

J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce livre qui était en piste pour de nombreux prix littéraires notamment le Fémina qu'il n'a pas remporté. J'ai failli passer à côté à cause d'un titre qui me paraissait trop mielleux, c'est pourtant à mon sens un des meilleurs livres de cette rentrée littéraire.

 

 "C'était la fin de ma quête d'une personne qui pourrait de nouveau rendre ma mère heureuse. J'ai fini par comprendre que, quoique je fasse, ou quelle que soit la personne que je trouve, je-il-aucun de nous- ne serait capable d'effacer les souvenirs qu'elle avait de papa, des souvenirs qui la réconfortaient en même temps qu'ils l'attristaient, parce qu'elle s'en était servie pour construire un monde dans lequel elle pourrait survivre, même si personne d'autre ne le pouvait."

 

L'avis de Papillon

 

 

Parallèlement à cette histoire, nous découvrons Alma Singer qui perd son père lorsqu'elle est âgée de sept ans « Ma mère n'a jamais cessé d'être amoureuse de mon père . Elle a conservé son amour pour lui aussi vivant que l'été où ils se sont rencontrés. Pour y parvenir elle a écarté la vie.". « L'histoire de l'amour » est le livre en souvenir duquel ses parents lui ont donné le prénom qu'elle porte : Alma.

 

 

 

  Car ce livre est bien le personnage principal de ce roman. Autour de lui, toute une intrigue se noue et le destin de ces trois personnages va bien sûr s'y croiser.

 

 

 

  Livre sur la perte et l'oubli ou plutôt l'impossible oubli ce récit est magnifique. On y parle d'amour bien sûr, mais aussi de solitude et de l'impossibilité  parfois à rendre les gens heureux.  La construction est originale : chaque protagoniste s'exprime tour à tour et pour ne pas se perdre dans le fil du récit un dessin au début de chaque chapître nous permet de repérer qui parle, l'histoire est bouleversante et l'intrigue se tisse tout doucement.

 Enfin, Zvi Litvinoff, écrivain peu connu, a fui  la Pologne pour le Chili en 1941. Son unique oeuvre publiée est justement intitulée « L'histoire de l'amour ».

 

Commenter cet article

Sylvie 17/12/2006 12:20

J'avaid déja lu des critiques et là, je crois que je vais craquer ! A mettre sur ma liste...

Florinette 19/11/2006 12:55

A lire ton commentaire je vais craquer, c"est un livre que je vais certainement adoré. En tout cas c'est noté ! ;-)

Anne 19/11/2006 10:51

Avec un tel avis, il me parait impossible de passer à côté de ce roman!

Anne-Sophie 18/11/2006 22:57

Bonjour,j'ai, comme toi, beaucoup aimé ce roman très émouvant. J'aime les personnages de Gursky et d'Alma, tous deux très attachants. C'est un livre mélancolique mais qui nous incite à nous intérroger sur nous, notre façon de vivre le deuil, la perte d'un ami, d'un amour...Au plaisir de te relire

clochette 19/11/2006 13:21

Merci de ton commentaire. Je viens de mettre ton blog en lien sur le mien car je le trouve très intéressant.

louve 18/11/2006 18:04

Ohlala, quelle critique ! Je clique de blog littéraire en blog littéraire, et là, en lisant ça, je succombe ! Les extraits me parlent vraiment... (contrairement au titre que, comme toi/vous, je trouvais trop gnan-gnan...). Qu'est-ce que ça donne envie... merci !! :o)