"Eldorado" de Laurent GAUDE ***

Publié le par clochette

Comme je sais que beaucoup d'entre vous attendent de savoir ce que je pense du dernier Laurent Gaudé, et bien à peine lu j'en fais une chronique.

 

Mais j'ai bien failli ne pas le découvrir... J'avais lu de mauvaises critiques comme quoi il ne faut pas se fier forcément à ce qu'en disent les journalistes. Et puis heureusement Anne, insatiable lectrice et bloggeuse de talent, en avait dit beaucoup de bien. Et il était à moitié prix chez mon bouquiniste ce qui fait que je me suis laissée tenter.

Je ne regrette pas cette lecture. Bien sûr je crois que Laurent Gaudé n'arrivera jamais à égaler "La mort du roi Tsongor" qui a été un tel enchantement que ses livres suivants paraissent toujours moins bien pourtant "Eldorado" vaut le détour ne serait ce que parce que Laurent Gaudé est un magnifique conteur, qu'il écrit admirablement bien et que ses livres sont reposants. Même si celui ci ne laisse pas indemne et donne à réfléchir.

 

Mais de quoi parle "Eldorado" ?! On s'en doute, cet Eldorado c'est notre Europe tant convoitée par des populations qui sont prêtes à risquer leur vie pour y accéder et  échapper à leur misère quotidienne.

 

Ainsi, le commandant Piracci protèges les frontières de l'Europe sur les côtes de Sicile. Son rôle consiste à sauver les malheureux abandonnés en pleine mer par des passeurs malveillants. Après les avoir sauvés, il les remet à la police. Il fait son travail consciencieusement, sans trop se poser de questions, jusqu'au jour où une femme l'interpelle et lui demande une faveur. "Elle le voulait. De tout son être. Combien de fois dans ta vie, Salvatore, as tu vraiment demandé quelque chose à quelqu'un ? Nous n'osons plus. Nous  espérons. Nous rêvons que ceux qui nous entourent devinent nos désirs, que ce ne soit même pas la peine de les exprimer. Nous nous taisons. Par pudeur. Par crainte. Par habitude."

 

 

A travers le destin de ces hommes, ce roman pose plus de questions qu'il ne donne de réponse. Il nous permet de réfléchir aux drames de ces êtres humains qui sont prêts à tout laisser derrière eux pour un ailleurs incertain. Laurent Gaudé a le mérite de mettre l'accent sur ces destins tragiques sans pour autant s'ériger en censeur.

 

"La mère est là. Qui nous attend. Et que nous ne reverrons pas. Elle va mourir ici avant que nous ne puissions la faire venir près de nous. C'est certain et nous le savons tous les deux. Elle sait qu'elle voit ses fils pour la dernière fois et elle ne dit rien parce qu'elle ne veut pas risquer de nous décourager. Elle restera seule, ici, avec l'ombre de notre père. Elle nous offre son silence, avec courage."

Publié chez Actes Sud, Août 2006.

 Parallèlement, nous suivons le frère de Jamal, jeune émigrant soudanais, qui va tenter l'aventure.

 

Commenter cet article

Nicolas 15/10/2009 23:00


Bon roman mais au final, rien de vraiment inoubliable. C'est assez surprenant, vu le thème abordé. Ce sujet aurait pu être mieux exploité. Mais cela reste une bonne lecture.


Rémy 31/01/2007 18:50

Merci pour la critique sur ce livre... Je l'ai désormais dans le colimateur pour ma bibliothèque...

pom' 12/11/2006 09:12

je n'ai pas lu la mort du roi tsongor, par contre j'ai adoré le soleil des scorta : une vieille femme raconte au curé la vie de sa famille maudite vivant dans un village au sud de l'Italie.

clarinette 05/11/2006 17:17

Laurent Gaudé est dans ma liste de livres à lire. Et d'après ce que je lis dans ton article et dans les commentaires, je commencerai par La mort du roi Tsongor.

Anne 05/11/2006 15:00

Merci Clochette: avec un tel compliment je rougis toute seule devant mon écran!  A ton tour, tu me lances une tentation diableresse à écrire que "La mort du Roi Tsongor"est encore meilleur. Il faut ABSOLUMENT que je le lise!