"Un week-end dans le Michigan" de Richard FORD ****

Publié le par clochette

"Je me rappelle cet instant comme l'un des plus heureux de ma vie"


Franck a délaissé une carrière littéraire pour devenir journaliste sportif.

Lorsque ce roman commence, il retrouve son ex femme dans le cimetière où est enterré leur fils Ralph, mort des suites d'une maladie. Le jour de son anniversaire, ils ont en effet l'habitude de se recueillir sur sa tombe et de lui rendre hommage.

Après avoir vécu quelque temps seul, -"Tout le monde devrait vivre seul à un moment ou un autre de l'existence",  lorsque sa femme l'a quitté après avoir trouvé dans leur maison les lettres d'une de ses maîtresses, il partage maintenant sa vie avec Vicky, une jeune femme âgée de 30 ans alors qu'il en a 38. 
On se retrouve très vite plongé dans la vie de cet homme divorcé, et un peu  torturé, ou du moins qui se pose beaucoup de questions. Nous suivons donc ces pensées qui en font quelqu'un de très fragile mais aussi d'infiniment  sympathique. Comme il le dit si bien "quelque chose a fait de nous ce que nous sommes, mais les événements vécus par un individu donné n'auraient certes pas les mêmes répercussions sur Pierre, Jean ou Paul."

On s'attache à la vie de cet homme et à ses pérégrinations, à ses nombreuses masturbations intellectuelles, qui nous le rendent sympathiques, d'autant que les réflexions philosophiques qu'il nous propose sonnent comme un écho sur nos propres vies. Une façon très attachante de décrire les choses : la mort de son père lorqu'il est encore jeune, ses rapports avec sa mère, le remariage rapide de son beau-père après la mort de cette dernière, etc...

Ce livre est à la fois touchant, grave -la mort est omniprésente dans la vie de cet homme, qu'elle soit réelle ou virtuelle, mais aussi léger. Ce week-end dans le Michigan fait donc passer un agréable moment et on se dit qu'on aimerait bien avoir cet homme dans son cercle d'amis.

Ce livre est le premier d'une trilogie, j'ai commencé par le tome 3 -L'état des lieux- avant d'entamer celui ci. Me reste à découvrir le tome 2 -Indépendance. Je me réjouis à l'avance de retrouver Frank et ses états d'âme. Une vraie gonzesse si j'ose dire et c'est sans doute pour cela qu'il me plait !

Commenter cet article

Moïse, aidé d’un bâton de bois noueux... 04/01/2015 11:35

.

La Nymphette 10/01/2010 11:29


J'aime bien ta conclusion: "une vraie gonzesse", c'est ce qui rend les personnages masculins attachants, sinon, autant regarder S STALLONE :-D


Lilibook 05/08/2009 19:52

Je découvre l'auteur en même temps que ton billet.

belledenuit 05/08/2009 09:52

Et un de plus dans ma LAL

kathel 05/08/2009 08:40

J'ai lu le premier, celui-ci donc, il y a bien longtemps, mais je ne crois pas avoir lu le second... Il faudra que je rattrape mon retard d'autant que j'avais trouvé le style et l'histoire tout à fati à mon goût !