"Le choeur des femmes" de Martin Winckler ***

Publié le par clochette

"Parfois, il faut se tromper pour trouver le bon chemin"

Celui ci autant vous le dire tout de suite, je l'ai dévoré dès les premières pages, et je le reprenais dès que j'avais 5 minutes. Pourtant je m'étais tâtée pour le lire car j'avais lu une très mauvaise critique. Mais aussi une très bonne. Alors je me suis dit que j'allais tenter ce nouveau livre paru en août 2009, d'autant que j'avais beaucoup aimé "La maladie de Sachs", récit du quotidien d'un médecin généraliste et Les trois médecins, passionnante incursion dans les longues années d'études de Bruno Sachs et de ses amis.

Nous voilà cette fois ci dans le service gynécologique d'un grand hôpital, dont le patron est un médecin généraliste qui a une réputation sulfureuse. Quand l'interne Jean Atwood est envoyée dans ce service, c'est donc à reculons qu'elle s'y rend, avec plein d'a priori. Elle écoute sans guère d'empathie les plaintes des femmes venant consulter ce médecin parce que, le plus souvent, elles ne supportent plus leur pilule. Elle, ce qui l'intéresse c'est le bloc opératoire, la chirurgie. Mais dès les premières consultations,  l'interne brillante et pleine de certitudes qu'elle est , est déstabilisés par les méthodes humaines voire humanistes de ce médecin, qui sait écouter ses patientes, bien loin de l'image qu'il véhicule.

Un drôle de face à face, entre deux personnes, un médecin et un homme comme on aimerait en rencontrer plus souvent, et une interne bardée de certitudes.  Martin Winckler rend hommage aux femmes, à leurs cycles, à leurs menstruations et à leur maternité parfois contrariée. Ce n'est pas le corps qu'il ausculte mais l'âme, les états d'âme de ce sexe dit faible, en s'interrogeant sur les douleurs et les souffrances qu'elles véhiculent, dans leur vie de femme.

Martin Winckler nous fait ainsi réfléchir sur nos rapports aux autres, l'attention et l'écoute qu'on leur prête.

Et pourtant j'ai été déçue et gênée par la fin du roman. J'aurais aimé un autre dénouement et aux cinq étoiles du début ne subsistent du coup plus que trois  étoiles pour ce livre. Sorte de traité de médecine vulgarisé et passionnant, roman captivant , il s'est révélé décevant pour moi dans sa seconde partie.

Commenter cet article

Le bureau dans lequel le maire l'invita à entrer... 04/01/2015 11:19

.

céline 03/05/2010 18:09



Je suis bien d'accord, la fin est décevante et ne vaut pas le reste du roman. J'ai trouvé l'intrigue beaucoup trop tirée par les cheveux et je n'ai malheureusement pas retrouvé le plaisir de
lecture des "Trois médecins" !



florian clary 23/11/2009 15:46


bonjour , ce blog m'a l'air trés intéréssant et instructif ! alors je vous compliment !


lucas 23/11/2009 15:42


bonjour je souhaite faire remarquer que votre site est très bien documenté ! l'orthographe y est présente et respectée ! l'idée de mettre des incipits des ouvrages de certains livres est très
interessante ! merci a vous pour votre blog lucas 14 ans


clochette 24/11/2009 21:03


Merci Lucas pour toutes ces gentilles paroles, c'est super à votre âge d'aller déjà surfer sur les blogs de littérature ! A bientôt peut-être !


Sentinelle 18/11/2009 18:55


Je l'ai dans ma PAL ! Si la première partie est très bonne, cela compensera la deuxième