"Dans le scriptorium" de Paul Auster ***

Publié le par clochette

 

Monsieur Blank, le narrateur, est un homme âgé qui semble avoir perdu la mémoire. En effet, il ne sait pas si la pièce où il se trouve se situe dans une maison (qui pourrait être la sienne), un hôpital ou une prison. Une question l'obsède : il voudrait bien savoir si la porte de cette pièce est verrouillée ou s'il peut circuler librement... encore faudrait-il qu'il arrive à se déplacer.

Différentes personnes viennent lui rendre visite : Anna qui s'occupe de lui comme si c'était sa fille, un lien privilégié semble les unir mais aussi un ancien policier James P. Flood ou encore un médecin. Mais ces personnes énigmatiques ne permettent pas à monsieur Blank de répondre aux questions qu'il -et que le lecteur- se pose. Seules quelques photos posées sur une table et deux manuscrits vont peut-être nous permettre d'en savoir plus sur cet homme...

Nous voilà plongés dans l'univers étrange de Paul Auster avec dès les premières pages beaucoup de questions sans réponse. On aimerait savoir qui sont toutes ces personnes qui défilent en quelque sorte au chevet de monsieur Blank et quel rôle elles ont joué exactement dans la vie de cet homme. Même si on devine qu'Anna n'est autre qu'Anna Blume, l'héroïne d'un précédent roman de l'auteur.

Que dire du dernier Paul Auster, encensé par Barbarella, Essel, Florinette et Papillon et fortement décrié par d'autres internautes comme Acide-Critique ou  Eric Neuhoff, critique au Figaro ?

 

Certes, j'ai aimé ce livre ne serait ce que parce qu'il fait référence à d'autres oeuvres de Paul Auster, parce que j'aime l'univers de ce romancier et parce qu'un certain suspens nous pousse à tourner les pages. Pourtant, il m'a déconcerté. Je m'attendais à mieux, beaucoup mieux surtout après l'excellent Livre des illusions, mon préféré, et je pense qu'Auster aurait pu aller beaucoup plus loin, notamment dans l'épilogue du manuscrit que lit monsieur Blank. J'avoue être restée sur ma faim et j'aurais aimé que Paul Auster explicite davantage les liens qui unissent monsieur Blank à ses visiteurs. Alors sans doute certaines choses m'ont échappé mais j'aurais aimé que Paul Auster ne s'arrête pas si tôt en chemin.

 Maintenant j'ai beaucoup aimé la façon dont Auster nous parle de cet homme âgé, avec ses pertes de mémoire, qui font de lui un enfant finalement, incapable de se débrouiller sans l'aide des autres. J'ai été touchée par cette description de la vieillesse qui renvoie à notre propre vieillissement et peut-être aussi aux angoisses de Paul Auster qui sont aussi les miennes. Que deviendront nous  si un jour nous perdons la mémoire et ne sommes ainsi plus capables de communiquer avec autrui de façon rationnelle, ou si nos corps veillissants ne nous permettent plus d'être autonomes ? Alors sans doute serons nous nous aussi obligés de faire appel à ces figures de notre passé, qui auront fait partie de notre vie.

 Pour en savoir plus sur Paul Auster, l'Austerblog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BenoitD 12/03/2008 16:46

Dans le scriptorium est aussi sur mon blog; un vrai régal surtout pour les fans avec toutes ces références à ses personnages fétiches...Bien à toi,BenoitD

Sibylline 09/04/2007 19:25

Je n'ai pas lu celui-là, mais j'ai lu pas mal de romans de Paul Auster. Je les aime généralement. Il y a une ambiance Auster et puis, dans presque tous ses romans, il y a des jeux sur les identités des personnages et du narrateur lui-même. C'est un de ses thèmes de prédilection. De plus, ici, d'après ce que je sais, c'est encore plus spécial.
Sans doute, que ce n'est pas le Auster à lire en premier.

Anne 26/03/2007 17:20

Je n'ai pas encore lu un seul livre de P.Auster, mais j'ai "La nuit de l'oracle" dans ma PAL.

Véro 23/03/2007 20:45

Je me suis aussi posé pas mal de questions par rapport à ce livre et même si je ne suis pas une grande connaisseuse de l'œuvre de Paul Auster, j'ai été très sensible à ces multiples mises en abîmes. J'ai rédigé mes impressions qui sont ce soir en ligne sur le site de Lecture/Ecriture. À bientôt.

clochette 24/03/2007 20:33

Je viens de lire tes impresssions sur Lecture/Ecriture, merci de ton commentaire !

Florinette 21/03/2007 12:04

Parfois à force de lire des critiques élogieuses sur un roman, on s'attend toujours à mieux, mais je comprends que celui-ci t'a déconcertée. C'est un livre, pour ma part, que je relirai plus tard une fois que j'aurai lu tous ses précédents. Merci pour les liens ! ;-D