"Puisque rien ne dure" de Laurence Tardieu ***

Publié le par clochette

Vincent pensait qu'il ne reverrait jamais Geneviève. Jusqu'au jour où il reçoit une lettre d'elle :"viens me voir viens me revoir une dernière fois que je te voie que je te touche que je t'entende viens me revoir Vincent je meurs".

Bien qu'il n'ait pas revu Geneviève depuis quinze ans, Vincent saute tout de suite dans sa voiture, bouleversé à l'idée que Geneviève est en train de mourir. Et durant le trajet, mille et une questions l'assaillent  : "Es tu seule ? Es tu seule ou y a t-il un homme à tes côtés, qui patiemment éponge ton front, te tient la main, te propose à boire, un homme ou peut-être un enfant, en 15 ans, on a le temps de faire un enfant ".

Pourquoi a-t-elle besoin de le revoir après toutes ces années ? Et qu'est-elle devenue depuis ? Lui revient en mémoire le passé lorsqu'ils étaient "amants depuis quelques jours à peine, et ce commencement était si fort, être ensemble voilà tout ce qui importait, être ensemble et s'embrasser et se raconter et caresser le corps de l'autre rien d'autre ne comptait. Nous nous étions promenés dans la campagne, je ne sais pourquoi je me souviens de cette journée, de ta robe mauve, de notre joie, quel âge avions nous, 25, 27 ans peut-être... 30 ans ont passé. Je ne peux pas croire. 30 ans ont passé".

Nous allons alors savoir ce qui est arrivé dans la vie de ce couple, pourquoi ils se sont séparés, comment ils ont vécu depuis et pourquoi ils ont besoin de se revoir avant la mort de Geneviève.

Un roman court, 127 pages sans pathos et absolument pas mielleux malgré un sujet délicat, 127 pages sur la passion amoureuse, les drames de la vie qui vous éloignent des autres, et le besoin de continuer à vivre au delà de la mort. Un très beau texte, tout en délicatesse.

L'avis de Papillon

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 28/09/2009 12:20


Sans pathos? Ah bon? je n'ai vu que ça! j'ai été très déçu par ce roman.


Isa 18/11/2008 13:00

J'ai lu ce livre dans le train et je me suis retrouvée à pleurer devant mes voisins.J'ai été très émue par la beauté de ce texte et la finesse de l'écriture

Anjelica 15/02/2007 22:08

Je viens de le lire. Une réussite. Comment écrire sur un sujet délicat et douleureux avec autant d'intelligence, de finesse.
 

Florinette 13/02/2007 12:23

Un livre qui figure dans ma LAL et qui j'espère pourrait lire bientôt dès que ma PAL aura diminuée !

Magiclilive 07/02/2007 21:21

113 quel beau chiffre ! C 'est un cap et le début d'une nouvelle aventure. Je suis fier de toi, je t'envie un peu : tu es tellement fantastique.
Doit-on emmener sa serviette au restaurant ?