"La vie rêvée des plantes" de Lee Seung-U ****

Publié le par clochette

Dans le guide de la rentrée littéraire Fnac (une vraie bible soit dit en passant, merci Aude !) figurait un petit ouvrage "court texte original et inattendu", faisant partie de la sélection des Libraires et au titre enchanteur "La vie rêvée des plantes".

 

 

Voulant en savoir plus, j'ai cherché des critiques de cet ouvrage sur le net. A ma grande surprise j'en ai trouvé très peu. J'en ai donc déduit que ce livre avait été peu lu ou était tout simplement peut-être passé inaperçu. Il mérite pourtant le détour, et même un sacré détour.

 

Kihyon, détective raté, est chargé de surveiller sa propre mère par un homme qui refuse de lui révéler son identité. Femme au comportement étrange, tout comme son mari, homme taciturne et quasi inexistant qui passe ses journées à cultiver les plantes, il s'aperçoit alors que celle ci emmène son frère Uhyon au marché aux lotus qui est en fait un lieu de prostitution. Ce dernier, choyé par ses parents,  est sujet à de violentes et effrayantes crises depuis qu'il a perdu ses jambes dans une explosion.

 

Le décor est planté et plutôt sordide... J'ai d'ailleurs failli arrêter ma lecture là. Je ne regrette vraiment pas d'avoir continué.

 

Nous apprenons en effet qu'Uhyon, avant qu'il ne perde ses jambes, a vécu une grande histoire d'amour avec Sunmi et que Kihyon, son propre frère, était lui aussi  amoureux de cette femme. Ainsi il se rendait régulièrement en cachette dans la chambre de son frère pour respirer l'odeur du parfum de Sunmi. Mais le jour où son frère s'en aperçoit, il est furieux. Kihyon quitte alors la maison familiale en emportant l'appareil photo de Uhyon, passionné de photographie : "Dans mes idées un peu simplettes de l'époque, cet appareil était ce que mon frère avait de plus précieux".

 

Quand il revient, son frère a perdu ses jambes et l'amour de sa vie. Il cherche alors à comprendre ce qui s'est passé. Pour cela, il part à la recherche de Sunmi...

 

Récit passionnant, à l'ambiance oppressante, ce texte au suspens haletant s'attache à des mythes éternels : la rivalité fraternelle, la passion amoureuse, la trahison. Il se démarque de la production actuelle par son originalité et est de qualité jusqu'au dénouement qui est une vraie merveille de pureté.

Bref, vous l'avez compris, à lire de toute urgence !

"J'avais envie de poser ma main sur son épaule. J'aurais aimé lui dire, en la tapotant doucement, qu'elle ne devait pas se faire trop de souci, que la vie, ce n'était pas une chose si solennelle, ni toujours bien composée, que c'était comme le temps, il faut beau, puis gris, il pleut, et puis, avec le retour du soleil, le beau temps revient. Voilà"

Traduit du coréen

 

 

Commenter cet article

jos du livrophile 24/01/2007 16:02

Oui, très bon roman, belle découverte des Editions Zulma. Je te recommande aussi L'Envers de la vie du même auteur, tu devrais beaucoup aimer...

clochette 28/01/2007 13:01

Merci ! Je vais me le procurer.

Caroline 22/01/2007 08:58

Comme Anne et Florinette, je n'ai jamais lu de roman coréen. Une bonne occasion de s'y mettre.

Magiclilive 18/01/2007 10:43

j'ai lu l'original en Coréen et je dois dire que ce n'est pas évident, surtout pour moi, heureusement la traduction française est EXCELLENTE.
Tu vas me dire "et la musique?"
Détend toi et Clic sur ce lien :
http://www.youtube.com/watch?v=mQWNVVRBp1k
C'est également ça la Corée !
Où as tu mis les billets d'avions ?
 
 

Florinette 18/01/2007 10:33

Comme Anne je n'ai pas lu de roman coréen et à ce que tu en dis il ne faut pas passer à côté, alors c'est noté ! ;-)

Anne 17/01/2007 15:37

Un roman coréen? Je n'en ai jamais lu, et ton résumé m'intrigue...J'irai le feuilleter...et peut-être même l'acheter!