"Les tribulations d'une caissière" de Anna Sam ***

Publié le par clochette

"Nous informons notre aimable clientèle que le magasin ferme ses portes dans quinze minutes. Merci de vous diriger vers les caisses. Nous vous souhaitons une agréable soirée"


Comme tout le monde, j'avais entendu parler de ce livre qui avait fait beaucoup de bruit à sa sortie ... Donc quand je l'ai vu à la bibliothèque, je l'ai emprunté, pensant le feuilleter rapidement, en tombant sur un livre banal. Et je me suis retrouvée face à une analyse quasi sociologique et ma foi très pertinente du comportement humain.

Quoi de mieux qu'un boulot de caissière pour analyser la nature humaine et les comportements étranges et souvent irrespecteux des gens ? J'avoue bien platement et très humblement que je me suis souvent reconnue dans le portrait (à charge !) qui est fait des clients et qu'après avoir lu ce livre, je crois que je ne ferai plus jamais les courses de la même façon !

Pas franchement étonnant que les employées soient ravies de se retrouver aux caisses "moins de dix articles", beaucoup moins fatigantes, même s'il leur faut batailler avec un nombre impressionnant de clients qui essaient de resquiller en en passant 1, 2 voire 3 de plus ; ou en passant 20 articles en deux fois !  Sans compter ceux qui mettent leur caddie devant une caisse et repartent tranquillement chercher d'autres articles, en vous repassant devant sans avoir fait véritablement la queue. Tout ceci  sans aucun scrupule. Eh oui le Français moyen est réputé pour être indiscipliné et volontiers grossier. C'est chacun pour sa pomme et le self control et la bonne éducation anglaise ne sont pas de mise dans l'hexagone !

Ajoutez à cela le mépris dont les caissières sont parfois victimes (client au téléphone portable sans même un regard ou un bonjour), ou des parents disant à leurs enfants "Tu vois, si tu ne travailles pas bien à l'école, tu finiras caissière comme la dame". Sauf qu'au 21ème siècle, on peut très bien travailler à l'école et se retrouver caissière ou l'être le temps de ses études. Ainsi, pendant huit ans, Anna, 28 ans, titulaire d'un diplôme universitaire, a officié dans un hyper où elle a découvert sur ses fameux tapis de caisse des objets dont elle ne soupçonnait pas l'existence. Mais aussi un emploi de temps de 30 heures à trou, permettant difficilement de finir ses fins de mois, et encore plus difficilement de trouver un travail en complément quand on fait 9-12 puis 16-20h dans la même journée.


Ceci étant dit, travailler à la chaîne ce n'est pas mieux et au moins on voit du monde : les clients qui font systématiquement l'ouverture et tapent du pied 20 mn avant l'heure, ceux qui font systématiquement la fermeture et même au delà, ceux qui achètent des produits gênants : capotes (ah bon ça gêne encore quelqu'un ?), dvd porno ou serviettes hygiéniques, ceux qui essaient de voler quelques produits, en simulant une dispute en passant devant la caissière pour tromper sa vigilance, les spécialistes des bonnes affaires... Et puis bien sûr ceux qui vous draguent... Et toujours ces mêmes mots prononcés : "bonjour", "vous avez  la carte de fidélité ?", "vous payez en carte bleue ?", et puis remettre le ticket en attendant qu'au moins trois tonnes de papiers avec des promotions bidons ne sortent avec,  sourire et souhaiter une bonne journée. Sans compter qu'il n'est pas exclu que vous portiez un bonnet de père Noël le 24 décembre.

Bref j'ai trouvé ce livre bien séduisant, pertinent et j'ai pris plaisir à le lire. Ceci étant dit, dans quelques années, les caissières ne seront plus qu'un lointain souvenir, nous ferons tous nos courses par internet et les clients se transformeront en internautes anonymes. Pour l'instant, certains passent déjà aux caisses automatiques pendant que d'autres utilisent un appareil leur permettant de scanner leurs produits eux-mêmes. Voilà de quoi résoudre les problèmes existentiels mais bien réels de ces employées.

Quant à moi je vais faire mes courses en semaine pour éviter la foule, je choisis scrupuleusement ma caisse dans le supermarché où je vais depuis 10 ans, évitant les caissières que je trouve franchement antipathiques (eh oui il y en a aussi !) et puis, quand j'ai un peu de temps et beaucoup de choses dans mon caddie, je laisse passer les gens qui ont trois fois rien devant moi. Vous ne pouvez pas savoir comme cela met du baume au coeur, ces gens qui vous regardaient à peine et parfois de haut se mettent alors à vous remercier chaleureusement, ayant du mal à croire qu'il existe encore des gens aussi sympathiques sur terre !  Et cela fait du bien de distribuer si facilement un peu de bonheur, et d'en recevoir en retour !

Le billet de Liliba, qui a été beaucoup moins séduite que moi !

Publié dans J'ai bien rigolé !

Commenter cet article

Marc eut un mouvement de recul en apercevant Sylvie... 04/01/2015 11:23

.

Mademoiselle Swann 06/12/2009 12:28


Drôle? Mmoui, parfois
San intérêt: Souvent
Commercial: Entièrement
Aurait du rester à l'état de blog: Oh oui!!!


Diddy 09/11/2009 20:20



J'ai entendu parlé de ce livre, j'hésite à l'acheter à chaque fois que je passe devant. Je vais surement finir par me laisser tenter. Les anecdotes racontées par cette charmante caissière m' ont
l'air assez croustillantes...



Bribri 06/11/2009 09:15


Ca y est, je l'ai lu mais... grosse déception ! J'ai trouvé l'écriture très scolaire et l'humour assez plat.


Fabienne 02/11/2009 16:35


Magnifique résumé qui m'a donné une folle envie de lire ce livre.
Pendant mes études, j'ai dû aussi subvenir à mes besoins en travaillant comme caissière...alors ce livre me parle vraiment.
J'adore...je cours me l'acheter.
Encore merci de me l'avoir fait découvrir.