"L'année brouillard" de Michelle Richmond *****

Publié le par clochette








"Dans trois mois, j'épouserais son père. Nous ne lui avions pas encore expliqué que j'allais m'installer définitivement chez eux. Que je lui préparerais son petit déjeuner, que je l'emmènerais à l'école et que j'assisterais à ses spectacles de danse, comme le faisait sa mère. Ou plutôt, comme sa mère aurait dû le faire. "Tu as une bonne relation avec Emma, aimait à dire Jake. Tu seras une bien meilleure mère que mon ex-femme ne l'a jamais été." Qu'en savait-il ? D'où tenait-il cette certitude ?"

Encore un roman magnifique découvert grâce à Marie.

Jake élève seul sa petite fille Emma depuis que sa femme les a abandonnés soudainement, sans jamais donner de nouvelles. Quand il rencontre Abby, il lui demande tout de suite si elle aime les enfants.  Mais il n'a pas à s'inquiéter, sa fille et celle qui doit devenir sa future femme s'apprivoisent rapidement.

Un week-end où il est parti réconforter un copain en instance de divorce, Abby et Emma se promènent sur une plage de San Francisco, nappée d'un profond brouillard. La petite fille tient Abby par la main, main qu'elle lâche car elle cherche des coquillages. Au même moment, Abby, photographe professionnelle, est intriguée par un phoque  éventré et elle détourne son regard un instant d'Emma pour le prendre en photo. Quand elle repose son regard sur elle, la petite fille a disparu...L'horreur commence alors, la culpabilité, les questions sans réponse : noyade, enlèvement, disparition... Abby rejoue la scène 100 fois dans sa tête, repense à tout ce qui était autour de cette plage... une camionnette blanche entrevue un moment, les voitures sur la route, la mer et ses immenses vagues, et puis toujours cet épais brouillard. Elle cherche de l'aide, auprès de sa soeur, d'autres parents de disparus, auprès des policiers chargés de l'enquête mais rien n'apaise son angoisse, d'autant que Jake, rongé par la souffrance, s'éloigne d'elle.

"Combien de temps me faudra-t-il pour oublier cette journée à Océan Beach ? Combien d'années devront passer avant que le bruit des vagues ne me rappelle plus cette chose terrible que j'ai faite ? J'ai tellement essayé de me souvenir du moindre détail de cette matinée, et, pourtant, je voudrais croire qu'un jour viendra où je ne serai plus hantée par l'image d'Emma, son seau jaune à la main, s'éloignant de moi sur la plage".

Ce livre est une petite merveille. Une fois ouvert, dès les premières lignes, vous ne le lâcherez pas. Roman psychologique, roman à suspens, il est servi par une écriture magnifique, un scénario somptueux. Il est émaillé de magnifiques passages, et aborde des thèmes comme la maternité et la solidarité. Un livre aussi qui parle de  la mémoire, des souvenirs et de l'oubli. Je l'ai lu d'une traite, d'un souffle et ne peux que vous inciter à le rajouter d'urgence sur votre PAL. Toute la blogosphère est d'ailleurs unanime.

"Nous autres, nous retenons les hauts et les bas -les moments de grand bonheur, comme les événements qui nous ont fait extrêmement souffrir. Alors que le quotidien s'efface, que les visages deviennent flous et que les endroits  où nous avons vécu perdent leur forme et leurs couleurs, nous ne pouvons échapper à nos pires souvenirs".

Le billet de Marie.

Commenter cet article

Brusquement, elle se tut... 04/01/2015 11:26

.

Marie 03/11/2009 10:05


Contente de voir que ce roman t'enthousiasme autant que moi ;)
Vraiment un très grand souvenir de lecture...