"L'art de la fugue" de Stephen Mc Cauley *****

Publié le par clochette

 

 

Patrick, 31 ans, homosexuel, est réveillé une nuit par un coup de fil de son frère cadet Tony.  Alors qu'il est fiancé à Loreen et qu'il doit se marier dans quatre mois, Tony lui confie qu'il vient de tomber amoureux de Vivian, une avocate. Patrick n'est pas étonné par cette nouvelle : il a toujours deviné que son frère n'était pas véritablement amoureux de la femme qu'il s'apprête à épouser.

Mais la vie de Patrick n'est guère plus réjouissante : il est coincé dans sa relation avec Arthur, qu'il envisage sérieusement de quitter sans savoir comment lui annoncer, d'autant que celui ci ne rêve que d'une chose : acheter une maison avec lui afin de sceller leur union.

Enfin, Ryan, le frère aîné, vient de se séparer de sa femme ce qui l'oblige à retourner vivre chez ses parents où il est hébergé au sous-sol...

Bref les tribulations de trois frères en prise  avec eux mêmes et leurs contradictions. Tout l'intérêt de ce roman, outre qu'il est drôle en raison de la peinture de situations cocasses, réside en effet dans l'analyse de la difficulté qu'ont les êtres à prendre des décisions qui leur seraient pourtant salutaires, à repousser indéfiniment les bons choix et à subir leur vie alors qu'ils ont le bonheur à portée de main. Car nous connaissons tous autour de nous des personnes à l'image de ces trois frères qui, par peur du regard d'autrui, par peur de blesser ou tout simplement par paresse ou "facilité" si tant est que les choses soient faciles dans un sens ou dans l'autre, n'osent pas prendre leur vie en main et se laissent ainsi porter par les événements et vampiriser par leur travail, leur famille, leur compagnon ou leur compagne...

Et derrière le rire sans doute ce roman renvoie-t-il aussi à nos propres choix de vie : sommes nous vraiment heureux ? Avons nous fait les bons choix et sinon est-il encore temps de les faire ?

J'ai vraiment dévoré ce livre : de la psychologie à gogo, une analyse fine de la nature humaine, des anti-héros attachants et le spectacle de la névrose des autres. Un vrai régal !

Publié dans J'ai bien rigolé !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie B 21/07/2008 15:40

Tu as raison, il faut prendre sa vie en main et ne pas la subir. Ta chronique m'a ouvert les yeux. J'ai enfin pris la décision de mettre fin à ma liaison avec Kevin Costner. Ca fait 6 ans qu'il ne m'a pas appelée...Bon, sinon ça m'a aussi donné envie de lire le livre...

Lilly 24/09/2006 09:35

J'ai lu L'objet de mon affection de cet auteur, et j'ai beaucoup apprécié. Cette histoire a l'air d'être un peu du même genre, en tout cas ton résumé me donne envie de le lire. Merci pour la référence !

Lhisbei 06/06/2006 20:25

Joli commmentaire Clochette :-)

clochette 31/05/2006 16:00

Justement je te l'ai mis de côté, je l'amène demain à la gym cela te motivera peut-être pour venir, sinon samedi.
Merci de ton commentaire !
Clochette

valérie 31/05/2006 11:30

 
Voilà un résumé qui donne vraiment envie, bravo!
 Je m'y attaque dés que possible...
 
Biz Val.