"Les âmes grises" de Philippe CLAUDEL *****

Publié le par clochette

 

 

Un fait divers sordide secoue une petit ville de Province dans le nord est de la France : une fillette âgée de 10 ans, aimée de tous, troisième et dernière enfant de l'aubergiste du village, est retrouvée morte dans le canal.

Nous sommes en 1917 et l'usine emploie tous les hommes du village qui échappent ainsi à la guerre. Mais si les hommes sont épargnés par le conflit mondial, ils sont accablés par la vie : Pierre-Ange Destinat, procureur en retraite, qui vit dans la solitude de son château, ne s'est jamais remis de la mort de sa femme ; le juge Mierk, ennemi juré de Destinat, est un goujat qui réclame des oeufs mollets devant le cadavre de l'enfant. Le narrateur enfin, Matziev, un policier venu exprès de la ville voisine pour l'enquête, n'épargne personne pas même lui même dans ce récit où il nous délivre petit à petit les secrets et les blessures de chacun des personnages du livre.

 A la fois roman historique, enquête policière mais aussi roman d'amour, ce magnifique livre dresse le portrait de personnages tragiques dont les âmes ne sont ni tout à fait noires ni tout à fait blanches.

Grande leçon d'humilité, ce récit à l'écriture sobre, concise, sensible est un des plus beaux que j'ai lus ces dernières années.

"A l'aube nous sommes partis. Clémence s'était levée, nous avait préparé une pleine cafetière brûlante et du vin chaud roulé dans un litron. Sur la porte, elle nous a fait un petit signe, et à moi, à moi seul, un sourire. J'ai fait quelques pas vers elle. J'avais tant envie de l'embrasser, mais je n'ai pas osé, devant Joséphine. Alors je lui ai rendu son signe. Et c'est tout.

Depuis, il n'y a pas un jour où je n'ai regretté ce baiser que je ne lui ai pas donné."

"Les âmes grises" de Philippe CLAUDEL, Stock, 2003, 284 p.

Sorti en Poche

Adapté au cinéma

Prix Renaudot 2003

Livre de l'année 2003 "Livres Hebdo"

Prix des Lectrices de Elle 2004

L'avis de Papillon

Note du 28/12/2006 : Mon fiancé est en train de le lire et... il adore ! 150 pages lues en 2 jours. Bon d'accord il est en vacances mais quand même...

Commenter cet article

Justine 03/11/2009 18:52


Je viens de lire ce livre pour mon cours de français et je me suis aperçue que vous avez fait une erreur. A un moment donné vous dîtes que le narrateur est Matziev, un policier venu d'une autre
ville. C'est faux. En effet Matziev est un colonel venu aidé le juge mierck avec qui il s'entendra très bien. On le voit à la page 114 "La première chose importante que fit Matziev dès qu'il arriva
dans notre petite ville". A moins que je ne me trompe, on ne donne pas le nom du narrateur tout au long du livre.
En espérant vous avoir aidé


misss-bouquins 15/09/2008 19:39

J'ai également été décontenancée au début. En lisant le résumé on s'attend à un livres plus axé sur l'intrigue policière, mais qu nenni ^^. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture. Pour l'instant je n'ai lut qu'un livre de Philippe Claudel mais j'en ai un autre sur ma pile à lire (la petite fille de M. Linh).

nath 19/03/2008 09:00

Dans ma PAL ... Et j'ai aussi le DVD à regarder. Comme ça, je ferais 1 pierre 2 coups, hihihi ...

Sylvie B 11/01/2008 23:25

Autant je n'ai pas trop apprécié "Kafka sur le rivage", autant j'adore "les âmes grises". C'est beau, réaliste et triste ces histoires d'amour et de crime avec la guerre en arrière plan, le bruit des canons, les soldats qui vont au front "comme on mène des bêtes à l'abattoir" , et qui ne savent pas qu'un jour, ils auront leur nom gravé sur un monument.

thivrier 31/05/2007 10:26

bonjour, je suis comme vous toujours en recherche de livres, je lis des que j'ai du temps, c'est une vrai boulimie, mais au fis du temps je deviens exigente et je cherche toujours des conseils.c'est ma soeur claudine qui m' a parlé de ce blog.merci de vos conseils, jai deja complete mon calpin de plusieurs titres a lire.concernant philippe claudel, j'ai beaucoup aime " les ames grises", mais j'ai encore plus aime "la petite fille de monsieur linh"un vrai regalpour murakami, j'avais deja entendu parle de ses livres, mais j'hesitais a un lire un, au vue de vos commentaires, je vais m'en procurer un rapdiementa bientôtpatou