"L'arrière saison" de Philippe BESSON *****

Publié le par clochette

Louise est entrée pour la première fois chez Phillies, bar où elle a pris l'habitude d'aller, le jour où Ben y entamait sa carrière de serveur, il y a neuf ans.
Ce soir, elle y attend Norman, un homme marié, avec qui elle a une liaison depuis cinq ans et qui doit la rejoindre après avoir annoncé à sa femme qu'il la quitte.

Mais ce n'est pas Norman qui rentre dans le bar à 18 heures, heure à laquelle ils ont rendez-vous mais Stephen, son grand amour, qu'elle n'a pas vu depuis cinq ans et qui l'a quitté à cette époque pour sa meilleure amie Rachel.

Alors entre les deux anciens amants s'engage un dialogue, sous les yeux et le regard de Ben, le barman plein de compassion qui les a bien connus à l'époque où ils se fréquentaient.

Huit-clos entre trois personnages sur la difficulté d'aimer et de se séparer, les amours perdus et jamais vraiment oubliés, la douleur et le bonheur d'aimer, le temps qui passe et en même temps parfois l'impossibilité d'effacer le passé.

Ce livre, qui se lit en une soirée, est un modèle de sobriété et de justesse dans l'analyse des sentiments.

L'arrière saison/Philippe BESSON, Pocket, 2002, 191 p.

Ce livre a reçu le Grand Prix RTL-Lire

Je ne suis pas la seule à avoir aimé :  Gouli et  Lhisbei aussi !


Extrait :

"Stephen a régulièrement pensé à Louise. Même marié à Rachel, même père de deux merveilleux garçonnets, même occupé par un métier harassant, il n'a jamais cessé de se souvenir d'elle. Dans les mois qui ont suivi leur séparation, il continuait d'essayer de deviner ce qu'elle devenait, qui elle fréquentait, où elle se trouvait. Le hasard, aussi, lui envoyait des signes :la télé diffusait un film qu'ils avaient vu ensemble, le théâtre de Boston devant lequel il passe tous les matins pour se rendre à son bureau proposait une pièce de Louise, il croisait sur un trottoir d'anciens amis qui auraient pu lui fournir de ses nouvelles s'il n'avait pas renoncé à en demander. Avec le temps, ça s'est estompé bien sûr, les signaux se sont espacés mais ça n'est jamais parti tout à fait. On ne partage pas sa vie avec quelqu'un pendant cinq ans sans qu'il en reste des traces. Louise dirait sans doute la même chose. Il aimerait beaucoup qu'elle dise la même chose. "

L'avis d'Annette :
"Style toujours aussi agréable, où j'apprécie "l'élégance" des sentiments"


Du même auteur, à lire aussi :
- "Un instant d'abandon"
- "Un garçon d'italie"



Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi :

"
Je l'aimais" d'Anna Gavalda

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lireplus 14/08/2006 14:46

première fois que je passe ici...j'aimerais vous conseiller, du même auteur "un instant d'abandon" que j'ai lu et que j'ai beaucoup aimé. vous pouvez si vous le souhaitez lire une critique sur mon site, je vous invite à y passer.
bel été à vous et bonnes lectures !

clochette 16/08/2006 13:40

Merci de votre sympathique commentaire, je n'ai pas réussi à aller sur votre site, l'adresse est peut être erronée ?
J'espère pouvoir le découvrir bientôt.
Clochette
 

Hervé 28/06/2006 17:38

J'ai également beaucoup aimé ce livre et tout particulièrement pour sa sobriété dans les sentiments.
J'en profite pour te dire bravo pour ton site, j'aime beaucoup l'approche critique/extrait et la mise en lumière de certains passages avec le gras.
 

clochette 18/08/2006 00:30

Merci de ton sympathique message Hervé, c'est encourageant.
Je viens de faire un tour rapide sur ton blog et d'y laisser un message mais je prendrai le temps d'y retourner plus longuement car il me semble aussi très intéressant.
 

clochette 14/05/2006 10:35

Je pense que tu ne seras pas déçu non plus par "Le problème avec Jane", je suis contente car "L'arrière saison" fait l'unanimité, en plus la peinture de la première de couverture est vraiment très joli et illustre bien l'histoire, je crois d'ailleurs que l'auteur s'en est inspiré pour écrire son livre.

valérie 13/05/2006 16:45

Moi qui suis si longue à parcourir un livre, celui-ci est passé comme une lettre à la poste! Très plaisant, malgré beaucoup d'introspection... je suis même revenue à la couverture pour m'assurer qu'il s'agissait bien d'un auteur masculin! La fin m'a plu, après avoir redouté un instant qu'ils retombent dans les bras l'un de l'autre, ce à quoi personne n'aurait cru...Bref, bonne lecture. Merci Clochette! J'attaque de ce pas "le problème avec Jane"...

clochette 13/05/2006 08:01

Je suis très contente que ce livre t'ait plu Maria, j'en achèterai d'autres du même auteur qui sont très biens aussi et qui devraient plaire aux élèves.
Tu verras, "La belle aux oranges" est un livre magnifique, plein de poésie et encore une très belle histoire d'amour.
A très bientôt. Bon we à toi aussi.
Sophie