"Je l'aimais" de Anna GAVALDA *****

Publié le par clochette

 

 

Chloé se retrouve pour la première fois seule avec son beau-père, Pierre, dont elle ne s'est jamais sentie très proche. Elle n'arrête pas de pleurer car elle vient d'apprendre que son mari, avec qui elle a eu deux filles, a une liaison et la quitte. C'est d'ailleurs pour cette raison et contre toute attente que son beau-père, dont elle n'est pas spécialement proche, l'emmène dans sa maison de campagne avec les enfants.
S'engage alors un dialogue entre eux. Peu à peu son beau-père va se confier à elle, lui raconter sa propre histoire et lui montrer que le courage n'est pas toujours du côté qu'on croit.

De belles phrases, une réflexion sur le bonheur, des dialogues émouvants, ce livre plein d'émotion et de vérité se lit d'une traite, en une soirée.

Extraits :

"On parle toujours du chagrin de ceux qui restent mais as tu songé à celui de ceux qui partent ?"

"J'avais envie d'une cigarette. C'était idiot, je ne fumais plus depuis des années. Oui mais voilà, c'est comme ça la vie...Vous faites preuve d'une volonté formidable et puis un matin d'hiver, vous décidez de marcher quatre kilomètres dans le froid pour racheter un paquet de cigarettes ou alors, vous aimez un homme, avec lui vous fabriquez deux enfants et un matin d'hiver, vous apprenez qu'il s'en va parce qu'il en aime une autre."

"Le piège c'est de penser qu'on a le droit d'être heureux. Nigauds que nous sommes. Assez naïfs pour croire une seconde que nous maîtrisons le cours de nos vies. Le cours de nos vies nous échappe mais ce n'est pas grave. Il n'a pas grand intérêt. L'idéal ce serait de le savoir plus tôt."

Commenter cet article

cath landre 24/11/2009 21:31


c'est aussi ce que j'avais lu dans un magasine (ré-edition de son tout premier roman). mais la fin a été revu, puisqu'elle fait référence à 2 évènements de cette année. Promis, je te le prête.
Bise


clochette 25/11/2009 11:36


Merci pour cette info ! Je ne savais pas en effet que la fin avait été revue ! A bientôt.


cath Landré 21/11/2009 14:25


Je pensais te croiser ce matin à Energy et je t'avais apporté son dernier "petit" écrit "l'Echapée belle". 2 heures de pure joie : je l'ai dévoré le sourire au lèvre. j'ai aimé tous ses livres,
celui ci est trés court, mais elle a une telle capacité à décrire des petits moments de bonheur, qu'on aimerait que cela dure encore et encore.Je te le réserve pour notre prochaine rencontre. A
bientôt


clochette 22/11/2009 17:51


Merci Catherine ! Je l'ai déjà lu mais je veux bien le relire car cela fait longtemps, c'est en fait une réimpression mais il était déjà sorti (chez France Loisirs il
me semble) quand elle n'était pas encore connue, ils viennent de le ressortir mais sans  préciser cet élément ! Cela me fait douter d'ailleurs mais je ne crois pas me tromper, c'est pourquoi
si je peux le relire ce sera parfait !


Melle+Swann 02/06/2009 08:27

La simplicité du style et des histoires d'Anna Gavalda font son talent mais personnellement me lasse au bout d'un moment. "Je l'aimais" m'a emporté dans son sillage puis m'a laissé échouer...un livre agréable, facile à lire mais vite oublié.

nath 19/03/2008 09:01

Tout comme toi, ce livre m'a ému ...

septembravec 13/10/2006 16:49

Il se lit vite, mais je ne l'ai pas aimé ; )