"Paradis conjugal" de Alice Ferney ****

Publié le par clochette

Paradis conjugal"Demain soir et les soirs suivants prépare toi à dormir seule. Je ne rentrerai pas. Je ne rentrerai pas dans une maison où ma femme est installée devant la télévision, voit le même film depuis trois mois, ne se lève pas pour me préparer à dîner, et se couche sans me regarder !".

Voilà ce que dit un jour le mari d'Elsa Platte à sa femme. Celle ci passe en effet toutes ses soirées assise dans son canapé à regarder un DVD  avec ses deux plus grands enfants, les deux plus jeunes étant couchés. Elle est passionnée par ce chef d'oeuvre de Mankiewicz intitulé "Chaînes conjugales", paru en 1949, période au cours de laquelle les femmes se sont émancipées professionnellement,  financièrement et sentimentalement. Ce film raconte l'histoire de trois amies, qui reçoivent une lettre d'une de leurs relations communes, célibataire et plutôt séduisante  qui leur dit : "Chères amies, je pars avec le mari de l'une d'entre vous".  Reste à savoir lequel... Alors chacune se prend à douter du lien conjugal et essaye de réfléchir aux raisons qui auraient pu pousser leur mari à partir, mettant ainsi à mal les certitudes du lien marital. L'occasion aussi pour la téléspectatrice et l'héroïne de ce récit de s'interroger sur son propre mariage et la nature de l' amour qu'elle nourrit à l'encontre de son mari, alors qu'il vient de lui lancer une forme d'ultimatum en lui disant qu'il ne rentrerait pas !

Alice Ferney est la romancière du sentiment amoureux ! Ce film que visionne l'héroïne est l'occasion d'une introspection et d'un retour sur soi et aussi une façon pour la romancière de s'interroger et de nous interroger sur la nature et la force du sentiment amoureux.  Qu'est ce qui pousse un homme à quitter une femme ? Qu'est ce qui peut faire voler un mariage en éclat ? Toute en finesse, toute en subtilité, Alice Ferney s'interroge et nous interroge sur la solidité du mariage, la fragilité et la force du couple,  l'amour conjugal.

Si vous aimez les romans psychologiques et intimistes, si vous avez aimé La conversation amoureuse, vous pouvez acheter ce roman les yeux fermés. Quant à moi, je m'y suis plongée avec délice ! Merci à Nathalie et Tanguy  pour ce beau cadeau.

"Une incursion à la Alice Ferney dans le tourment amoureux, du cinéma à la réalité. Une réussite" Europe 1

"Un roman subtil sur l'un des grands mystères de la vie : la dégradation d'un amour" Le Figaro

Le presse en parle : Le Point, Le nouvel Observateur

Le scénario de Chaînes conjugales, le film mis en scène dans ce roman

Ma rencontre avec Alice Ferney, dont je ne me suis toujours pas remise tant cette femme est passionnante et séduisante

Mon coup de coeur pour son précédent roman Les autres

Commenter cet article

Après avoir avalé son café à la hâte... 04/01/2015 12:03

.