"Le ciel tout autour" de Amanda Eyre Ward *****

Publié le par clochette

undefinedCela fait cinq ans que Karen, âgée de 29 ans et atteinte du sida, partage sa cellule avec d'autres condamnées à mort.  Elles occupent un couloir du quartier de Maintain View, partageant la télévision et passant leurs journées enfermées en discutant de la meilleure façon d'être exécutée : injection létale, peloton d'exécution ou électrocution.

Karen a brisé la vie de Célia, qui est bibliothécaire, en tuant son mari et c'est d'ailleurs pour ce crime et d'autres qu'elle a été condamnée à mort. Celia consulte Maureen, une psychologue, car elle n'arrive pas à se libérer de la terrible colère qu'elle garde enfouie en elle depuis ce drame.

Quant à Franny, c'est la nièce du médecin de la prison. Elle n'a pas vu son oncle depuis bien longtemps. Cet homme l'a élevée après la mort de ses parents lorsqu'elle était âgée de six ans. Elle est devenue médecin elle aussi et se sent responsable de la mort d'Anna, une jeune patiente décédée d'un cancer. 

Karen doit être exécutée le 25 août, soit dans 62 jours.


Ce livre est une pure merveille ! Merci à
Stéphanie de me l'avoir fait découvrir. C'est un premier roman et pourtant il n'y a pas un seul faux pas. Le destin de ces trois femmes va se rejoindre bien évidemment. C'est un récit sur la condition des femmes dans l'univers carcéral, et pourtant  il y a énormément d'humanité dans ce livre, et beaucoup de passages très touchants. La fin est magnifique, les personnages tous plus nobles les uns que les autres -à quelques très rares exceptions près ! Vraiment, il faut lire ce roman.

Je vais pour ma part partir à la découverte des deux autres livres qu'elle a écrits depuis : "A perte de vue" et "Pardonnez moi" qui vient de paraître.

Une très très belle découverte.

"Je sais que la mort de Karen Lowens ne ramènera pas Henry à la vie. Je sais aussi que Karen est une paumée, une malade, qui a tout à fait le droit de paser le reste de son existence à essayer de se racheter. Je sais que Dieu seul peut reprendre une vie, que la peine de mort n'est pas une solution. Au fond de moi; je sais tout cela. Et je sais aussi que Henry n'aurait pas souhaité qu'elle soit exécutée. Je le sais et pourtant je m'en moque. Cette fille m'a tout pris, je la hais et je veux qu'elle crève."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malgré son épuisement... 04/01/2015 14:43

.

Eric 17/03/2008 23:46

Je n'ai pas lu celui-là mais j'avais beaucop aimé "À perte de vue" et son dernier est dans ma pal. Il faudra donc que je lise celui-ci!

Karine 17/03/2008 20:37

Ce thème n'est pas celui qui m'attire le plus au premier abord mais Amanda a tellement vanté ce roman que je l'avais quand même noté.  AVec un billet si enthousiaste, je ne peux que souligner!

BenoitD 17/03/2008 13:01

Intéressant! L'univers carcéral féminin n'est pas un thème facile en plus... Je le note sur ma LAL.Et je t'ajoute à ma liste de liens amis. N'hésites pas à passer un peu de temps chez moi pour découvrir d'autres auteurs.BenoitD

Ys 17/03/2008 09:29

J'avais déjà noté ce livre chez Amanda et Cuné : je le mets au-dessus de la pile.