"Le brocart" de MIYAMOTO *****

Publié le par clochette

images-brocart.jpgcoup_de_coeur_20-3.gif


"La lettre est une réalité en train de s'éloigner de notre existence"


Alors qu'elle se trouve dans une télécabine avec son fils handicapé, Aki rencontre par hasard un homme avec qui elle a été mariée et qu'elle n'a pas vu depuis dix ans. Bouleversée par cette rencontre à laquelle elle ne s'attendait pas, dans un lieu où ils n'ont a priori rien à faire l'un et l'autre, elle décide de lui écrire, l'occasion pour elle de revenir sur leur histoire commune.

Alors qu'ils étaient mariés depuis deux ans et vivaient une intense passion, Aki est en effet réveillée une nuit par un coup de téléphone à 5h00 du matin. C'est le commissariat de police qui lui annonce que son mari Arima est mêlé à une affaire de double suicide. Alors qu'ils se trouvaient avec une femme dans une chambre d'hôtel, celle ci s'est suicidée et Arima est retrouvé auprès d'elle avec une blessure profonde au cou et à la poitrine.

Le scandale éclate. Comment cet homme marié, qui s'apprête à être le successeur du père d'Aki, a pu se trouver en présence d'une hôtesse de club de nuit alors qu'il était censé être en déplacement pour son travail...

Ce petit roman que je voulais lire depuis longtemps et qui est un cadeau que Jo-Ann (merci encore !) m'a fait à l'occasion du Swap Thé et Littérature organisé par Loutarwen (une vraie réussite !), est une pure merveille. Ces échanges de lettres sont l'occasion de revenir sur leur amour, sur les raisons ce cette séparation dont ils n'avaient jamais vraiment parlé, sur les mois surtout qui l'ont suivie : comment ils ont dû se résoudre à oublier l'autre, à renoncer à leur couple, avec en filigrane une question : est-il possible de réparer le mal qu'on a fait ? Et la possibilité peut-être de dépasser enfin le passé.

Un petit livre difficile à trouver que ce soit en bibliothèque ou en librairie mais qui vaut plus qu'un détour. On y retrouve aussi l'univers japonais que j'affecte avec son étrangeté, ses disparitions, ses événements bizarres et étranges, cette pudeur et ces sentiments plein de pureté et d'amour.

Le Brocart de Teru MIYAMOTO, Picquier Poche, 7.50 euros

Publié dans Littérature japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Un mal pour un bien 04/01/2015 15:05

.

Ivan 05/02/2009 10:53

Ce n'est pas un cas si le premier chef d'oeuvre de la littérature amoureuse universelle est japonais. Il semble du Proust avec mille ans d'anticipation.L'on peut lire ici "free", en traduction anglaise (je ne sais pas s'il en existe une version francaise):xoomer.alice.it/letteraturadamore/Murasaki.html

Karine 16/11/2007 12:56

Ce commentaire donne vraiment le goût!!! hop sur ma liste!

Naina 11/11/2007 17:25

Ton article m'a donnée envie de lire ce roman, que j'ai réussi à trouver dans une librairie.

Jo Ann v. 08/11/2007 01:21

Alors je suis doublement ravie! D'un que j'aie pu l'avoir, de deux, que tu n'as pas été déçue :D