Une succulente pièce montée !

Publié le par clochette

images-pi--ce-motn--e-2.jpg

Une pièce montée, cela symbolise le plus souvent un mariage. C'est aussi le titre d'un joli livre de Blandine Le Callet sorti sans succès fulgurant de l'avis même de l'auteur, mais faisant son petit bonhomme de chemin tranquillement, mais sûrement, au fil des mois, et que je viens de relire avec beaucoup de plaisir après avoir rencontré Blandine Le Callet à la médiathèque Anne Marly de Saint Jean de la Ruelle vendredi dernier.

"Une pièce montée" est comme son titre le laisse penser, le récit d'un mariage à travers le regard de neuf convives : le marié lui-même, , Bertrand le prêtre, Madeleine la grand mère, Marie, "la brebis galeuse de la famille",  Hélène, mariée depuis 10 ans à Alexandre, Jean-Philippe, qui a épousé une femme d'un autre milieu, Pauline, une des demoiselles d'honneur, Daniel le play boy cynique  et Bérangère la mariée. Ce livre, "plus amer que drôle" selon Blandine Le Callet, même s'il a une dimension comique, est un joli premier roman dont l'auteur parle avec simplicité, passion, en donnant des détails forts intéressants sur sa conception et la vision qu'elle en a, en répondant gentiment aux questions de la quarantaine de personnes qui se sont réunies pour l'occasion . Arrivée en retard car ne pouvant pas quitter mon travail aussi tôt que je l'aurais souhaité, j'ai raté la lecture d'un extrait du livre faite par les bibliothécaires. Bibliothécaires qui avaient invité Blandine Le Callet car elle est cette année la lauréate du  "Coup de coeur des Lecteurs 2007" attribué par la médiathèque suite à une sélection de huit romans proposés aux lecteurs.

Sympathique, agréable, Blandine Le Callet nous explique que malgré cette belle aventure qu'elle qualifie de conte de fée, elle a une vie très simple, comme beaucoup de femmes qui travaillent et s'occupent de leurs enfants. Ce succès d'édition lui a juste donné confiance et le courage de s'attaquer à un deuxième roman, encore en cours d'écriture, et qui n'aura rien à voir avec le premier car elle ne veut pas, à juste titre me semble-t-il,  s'enfermer dans un genre.

Ce roman  a été pour elle l'occasion de s'attaquer à des thèmes qui lui tenaient à coeur : la lassitude à travers le personnage d'Hélène , la jalousie et l'amour fou à travers le personnage de Sylvie, l'esprit de caste de la bourgeoisie, l'exclusion, la vieillesse, l'homosexualité.

L'analyse du milieu bourgeois conservateur et catholique qu'elle connait bien et dont elle vient, c'est précisément ce qui m'a plu dans ce roman notamment l'hypocrisie qu'on peut parfois y rencontrer. Ce mariage qu'elle décrit si bien est d'ailleurs plus vrai que nature ainsi que les portraits des personnages qu'elle brosse : cet homme qui prend plus soin de sa voiture que de sa femme, les secrets d'alcôve, la fameuse table où on colle tous les célibataires en espérant qu'ils rencontreront l'âme soeur, ce prêtre désabusé par les gens qui ne sont pas pratiquants mais qui veulent une cérémonie haute en couleur. A l'origine, elle avait un projet de nouvelles décrivant à chaque fois un mariage différent puis finalement ce roman s'est imposé.  On sent qu'il a été très travaillé, comme ces différents protagonistes à qui elle a consacré au départ 80 pages pour chacun d'entre eux en indiquant leurs goûts et des tas d'événements qui ont disparu. Mais cela a permis d'installer les personnages avant de les réduire à cette construction en neuf chapitres qui ajoute au plaisir de la lecture.

Blandine Le Callet donne vraiment envie de découvrir son deuxième livre et elle nous a fait passer un délicieux moment. Peut-être la retrouverons nous au cinéma car les droits ont été achetés par des produteurs qui lui ont beaucoup plu et il paraît que ses enfants veulent déjà faire partie du cortège !

Commenter cet article

virginie 08/10/2007 16:45

Merci pour cette chronique. J'avais également bien apprécié le roman. Effectivement, cela pourrait être assez sympa au ciné!

magiclilive 05/10/2007 09:27

Le livre t'a t-il rappelé des mariages auquels tu as assisté ?Va y lache toi Clochette !

clochette 19/10/2007 20:33

Pas le tien toujours !

Heri 04/10/2007 17:45

Je l'ai lu il y a quelque temps, j'avais beaucoup aimé !!

Choupynette 04/10/2007 10:43

Un bom premier roman, qui traque les travers de cette bourgeoisie qui au final n'a pas tant changé!

Anne 04/10/2007 10:42

Quelle chance cette rencontre! J'aime comment B.Lecallet parle de son roman:c'est tout à fait de cette façon que je l'ai ressenti.