"Une exécution ordinaire" de Marc Dugain *****

Publié le par clochette

images-dugain.jpgcoup_de_coeur_20-2.gif


Hiver 1952. URSS.

Alors qu'Olga est en train d'effectuer son travail d'urologue dans un hôpital de la banlieue de Moscou, faisant le tour des malades avec le médecin chef, un homme se présente à elle et lui demande de la suivre : "Il n'était pas rare à l'époque qu'on vienne arrêter quelqu'un sur son lieu de travail, même si la police secrète avait une préférence pour les enlèvements de nuit". Alors qu'elle se demande bien ce qu'on peut lui reprocher et qu'elle s'attend à être torturée, déportée ou tout simplemement tuée, elle se retrouve en fait devant Staline en personne ! Ce dernier a fait appel à elle car elle a des dons de guérisseuse et il veut qu'elle soulage ses souffrances physiques. Mais elle va devoir justiifer son absence auprès de son mari, et Staline lui ordonne de ne pas lui dire la vérité ! 

C'est en Allemagne de l'Est que débute le second récit avec Plotov, un espion du KGB..

Puis, nous faisons la connaissance de Pavel et sa femme Ekarina qui cohabitent avec d'autres familles comme c'était l'usage en Russie et notamment avec Alexandra, dont il deviendra l'amant quelques années plus tard. Ils ont deux enfants : une fille Anna et un fils, Vania, marin naufragé dans l'accident d'un sous marin russe, l'Oskar. 

Enfin nous assistons aux dernières heures de Vania justement, prisonnier de l'Oskar alors qu'il vient de partir plein de fierté pour sa première mission et de ses dernières heures en compagnie de l'ami de son père Anton, en mer des Barents.


Ces différents récits ont un point commun : la cruauté du régime russe et le mépris qu'il affiche pour la personne humaine, que ce soit au temps de Staline ou de nos jours, avec Poutine. Inspiré de faits réels -l'Oskar nous rappelle en effet le drame du Koursk-, bien documenté, mêlant fiction et réel, ce récit fait froid dans le dos. Tout au long d'un un fil conducteur qui est l'histoire d'une famille juive -les Altman- à travers plusieurs générations, l'auteur fait une critique acerbe du régime russe. 

Ce récit est passionnant, il nous replonge dans l'histoire de la Russie, de la guerre froide jusqu'au conflit tchétchène d'aujourd'hui. L'écriture est maîtrisée et le récit parfaitement mené avec une froideur implacable qui résonne avec la froideur et l'indifférence des dirigeants russes face à la personne humaine. Je ne peux que vous inciter à vous plonger dans ce livre qui se lit d'une traite et vous invite à une réflexion sur l'empire russe.

Ce roman a obtenu le prix RTL-Lire 2007

Elles ont aussi aimé : le blog des livres, le blog de l'actualité littéraire, livralire et bebebook

Commenter cet article

Voir plus 04/01/2015 15:08

.

Isabelle 07/08/2008 15:16

Ce titre est dans ma LAL depuis un bon moment... Je dois dire que "La malédiction d'Edgar" du même auteur, qui retrace l'histoire du FBI et de son directeur Edgar HOOVER, m'avait déjà passionnée!

Caroline 07/05/2008 05:57

Je te recommande vivement la Chambre des officiers de Dugain. Magnifique. J'y pense souvent et j'en garde un excellent souvenir. J'ai d'ailleurs force ma moitie a le lire! :-)

magiclilive 25/10/2007 20:23

C'est un livre pour moi !Dès que j'en aurais terminé avec Emma je commence une nouvelle aventure avec Olga,et na...