"Le cri" de Laurent GRAFF ****

Publié le par clochette

images-CRI.jpgAvez vous déjà imaginé ce que pensent les employés qui sont dans leurs petites cabines au péage lorsque vous partez en vacances ? "Les gens ouvrent à peine leur vitre pour payer ; ils grimacent derrière leur carreau, ils ont le visage tout froncé." Et si une envie pressante d'uriner leur prend, inutile d'y songer, surtout en période d'affluence ! Le débit varie en effet de l'effervescence des grands départs au calme des jours de la semaine ou de la nuit. Notre narrateur aime pourtant son travail même s'il semble être un des rares parmi le personnel. Ainsi certains receveurs n'hésitent pas à emporter avec eux un mini poste de télévision pour pouvoir regarder entre deux passages la coupe du monde de football. Notre héros préfère pour sa part un fonds de radio, radio qui diffuse et il ne s'en aperçoit pas tout de suite un programme journalier unique. Jusqu'à ce que les clients se fassent de plus en plus rares ou de plus en plus bizarres et que deux campeurs s'installent près de sa cabine... 

images-CRI-2.jpgD'un  quotidien banal, et parfois drôle, celui d'un employé d'une société d'autoroute -et là je dois dire que Laurent Graff s'est super bien documenté- il nous emmène vers un univers étrange, presque irréel à l'image du vol -tiré d'un fait réel-  de ce fameux tableau de Munch intitulé "Le cri" et qui atterrit dans la cabine de notre héros .

Du sourire au désespoir il n'y a qu'un pas.

Où veut nous emmener Laurent Graff à travers cette errance d'un homme solitaire et désespéré qui finit par quitter sa cabine ? Quel est ce cri qui résonne encore à mes oreilles et que va pousser cet homme ? La fin, qui tombe comme un couperet, est bouleversante d'autant que comme le dit Laurent Graff "ce que je raconte dans me livres peut concerner tout le monde".

J'ai beaucoup aimé ce livre, à la très belle écriture, mélange d'humour, d'absurde et surtout de désespoir.

Un roman de qualité
, qui me donne envie de m'intéresser au reste de la production de Laurent Graff, notamment à Voyages Voyages, mais aussi à Il ne vous reste qu'une photo à prendre qui fait partie des favoris de ma rentrée littéraire 2007 et qui bénéficie déjà de très bonnes critiques.     images-VOYZGER.jpg



Publié en 2006 aux Editions Dilettante, il est sorti en poche ce mois ci. Pour la modique somme de 3.70 euros, je n'ai qu'un conseil à vous donner : offrez le vous ! Il le mérite !

L'avis de Solenn, qui elle aussi a aimé et qui en parle très bien.


Commenter cet article

Florinette 21/08/2007 10:02

J'ai également beaucoup aimé ce livre et tu sais que cet été en passant par les cabines de péages, je repensais à ce livre, comme quoi, il m'a marquée ! ;-)

solenn 20/08/2007 11:54

Merci pour le lien! J'avais effectivement beaucoup aimé ce livre, et j'attends avec impatience le nouveau roman de Laurent Graff!

Laurence 15/08/2007 09:43

Voilà, je viens de le finir. C'est splendide, tout simplement.

Anne 13/08/2007 16:29

Pas une seule hésitation: tu me le fais noter tout de suite!Je n'ai rien lu de cet auteur.

magiclilive 13/08/2007 15:30

16 ans de ma vie passée en cabine, et encore aujourd'hui il m'arrive d'y retourner de temps en temps. En revanche il n'y a jamais eu de tableau de Munch d'accroché mais un Père-Noël que mes enfants avaient déssiné et découpé pour égayer ma cabine..