"Le poids des secrets" de Aki Shimazaki *****

Publié le par clochette

coup_de_coeur_20-8.gifimages-livre.gifYukiko et Yukio, qui n'ont que quatre mois d'écart, sont frère et soeur sans le savoir. En effet, le père de Yukiko a eu Yukio avec sa maîtresse, qu'il a toujours refusé d'épouser à cause de sa condition. Mais il continue à la voir bien qu'il ait fondé une famille parallèlement et les deux enfants se fréquentent donc sans se douter des liens qui les unissent. Or, Yukio et Yukiko vont tomber amoureux l'un de l'autre.

Cette histoire comprend 5 tomes, 5 petits volumes d'une centaine de pages chacun qui sont un vrai délice. Ils mettent en scène les mêmes personnages, racontent la même histoire mais c'est un point de vue différent qui est adopté à chaque fois.

images-tsubaki-copie-1.jpgDans le tome 1 "Tsubaki", c'est Yukiko qui, à la veille de sa mort, demande à sa fille de retrouver son frère qu'elle n'a jamais revu. Elle confie à sa fille son existence et le crime qu'elle a commis envers son père lorqu'elle a appris qu'il avait une double vie. Mais elle n'a jamais été punie de ce crime qu'elle a commis le jour où la bombe atomique est tombée sur Nagasaki...

images-hamagari.jpgDans le tome 2 "Hamaguri", mot qui symbolise le coquillage dans lequel les deux enfants scellent leur amour,  nous retrouvons Yukio. Ce n'est lui aussi qu'à la mort de sa mère qu'il apprendra les liens qui l'unissent à Yukiko et comprendra ainsi pourquoi celle ci a décidé un jour de ne plus le voir malgré l'amour qui les unissait. Ce deuxième volume est encore plus prenant que le premier et je l'ai lu d'une seule traite. Il a d'ailleurs été récompensé du prix Ringuet de l'académie des lettres du Québec.

images-tsubame-copie-2.jpgLe tome 3 "Tsubamé", qui signifie hirondelle, récompensé par le prix Canada au Japon, et dont Jules vous parlera mieux que moi.


images-wasurenagusa.jpgDans le tome 4 "Wasurenagusa", c'est le père adoptif de Yukio, monsieur Horibe, qui nous raconte sa vie. Très attaché à Sono, sa nurse, celle ci est pourtant renvoyée car considérée comme d'origine douteuse et ne convenant pas à sa famille. Son mariage arrangé avec sa première femme Satoko ne durera que 3 ans car ils n'ont pas réussi à avoir d'enfant, or lorsqu'une femme est mariée à un héritier, elle doit quitter la famille si elle n'a pas d'enfant au bout de 3 ans. Ce que ses parents ne savent pas, c'est que c'est en fait leur fils qui est stérile. Il va alors décider d'épouser Mariko, la mère de Yukio, contre l'avis de ses parents. Ce tome 4, qui a obtenu le prix Canada Japon est celui que je préfère avec le tome 2. Chacun cache ses secrets, que l'auteur nous révèle et qui ajoutent à l'émotion de ce récit sensible.


images-hotaru.jpgLe tome 5 "Hotaru" est aussi une vraie merveille. Mais une fois n'est pas coutume je ne vous en dis pas plus ainsi vous aurez le plaisir entier de la lecture de ce dernier tome.



Ces petits livres sont un vrai régal. Ils forment une pentalogie qui m'a vraiment séduite et que j'ai découvert grâce à la chronique de Laure sur le blog les jardins d'Hélène et grâce à Papillon. Bien que ce soit la même histoire qui est reprise à chaque fois, la tension dramatique reste intacte. C'est une merveilleuse histoire d'amour et de trahison, un drame de l'adultère qui touche bien au delà des deux protagonistes puisque les enfants sont à leur tour victimes des actes de leurs parents. Enfin au récit personnel se mêle le drame de l'histoire du Japon et de la bombe atomique puisque ces récits se passent à Tokyo puis à Nagasaki où les deux familles se retrouvent.

Cela fait bien longtemps que je n'avais pas lu des livres aussi courts, ce qui est reposant. La langue est belle, le style épuré. Il émane beaucoup de lenteur de ces récits... C'est tragique et beau à la fois

A lire absolument.

Les avis du club des rats de biblio, de Frisette et de Lhisbei

Publié chez Actes Sud, Babel.

Publié dans Littérature japonaise

Commenter cet article

Bernie 30/10/2007 19:15

 Comme tu as vu sur mon site (merci pour la visite), j'ai fini la série. Maintenant, j'ai la nostalgie des personnages!     Heureusement j'ai une amie japonaise à qui je viens de faire découvrir cette écrivaine qui va lire le texte, mais en anglais, son français étant trop limité pour "se lancer". Ainsi, ensuite, à deux, on parlera encore de ce livre.

Bernie 29/10/2007 11:03

J'adore la série. J'ai lu les 4 premiers tomes et c'est extraordinaire ce qu'en seulement environ 112 pages par volume l'auteur peut développer comme idées! On y parle intégration, stérilité, sexualité, identité, amour, guerre, moeurs, etc Quand je vais avoir fini le cinquième tome, je crois que je vais être triste parce que justement ce sera fini!

Bernie 08/10/2007 16:59

On peut lire les tomes de façon séparée et un peu dans le désordre. Cela peut être par choix mais aussi par obligation car une édition plus ancienne ne rappelle pas le titre général Le poids des secrets  et donc il est possible de penser qu'il s'agit de romans sans relation entre eux!    Cependant, selon moi, on y perd au niveau de la composition livresque parce que, par exemple, si on ne commence pas par Tsubati pour continuer par Hamaguri, le "parallèle" entre la mort de la mère de Yukiko et celle de la mort de Yukio ne se voit pas. Ce n'est qu'un détail, on pourrait aussi parler de Yukio qui surprend sa mère en train de faire l'amour avec Mr Takahashi, son père adoptif, et Yukiko qui surprend son père en train de faire l'amour avec Madame Takahashi.

Bernie 01/10/2007 11:35

J'ai lu le premier tome et le style m'a enchantée. J'ai commandé chez le libraire  seulement les trois suivants car, selon lui, Hotaru est épuisé! Où l'as-tu trouvé ?

clochette 19/10/2007 20:34

En bibliothèque !

arlette 25/09/2007 18:21

Une description qui donne  envie  de lire cette série !