"Passage du gué" de Jean-Philippe Blondel *****

Publié le par clochette

 

"L'oubli est sans doute ce que nous avons de plus précieux"

 

Les magasins d'usine sont la principale attraction de la ville où Fred a grandi et où il se rend une fois par an avec toute sa petite famille pour voir ses parents. C'est aussi la raison principale pour laquelle ses deux enfants, deux adolescents de 15 et 17 ans, acceptent de s'y rendre.

 

Ce dimanche de janvier 2006, alors qu'il attend justement Violette et Ugo en train d'essayer des habits dans un magasin, Fred s'immobilise  à la vue d'un couple accompagné comme lui de ses enfants et qu'il reconnait immédiatement malgré les années. Ce couple, c'est celui que forment Thomas et Myriam, qu'il n'a pas vus depuis 20 ans et dont je tairai l'histoire pour vous laisser tout le plaisir de la lecture.

 

J'ai été dès les premières lignes happée par la force de ce roman, découvert en farfouillant sur le blog d'Anne. Ces trois personnages y retracent leur histoire et quelle histoire !

 

Bien qu'il soit unique et qu'il m'ait vraiment époustouflé, ce livre m'a fait penser aux "Ames grises" de Philippe Claudel par le tragique des situations et le destin qui frappe mais aussi à "Bye Bye Blondie" de Virginie Despentes, avec cette façon de dire les choses crûment mais les choses telles qu'elles sont, en allant au plus profond de la vérité. Il montre la difficulté de vivre quand on a l'impresssion d'avoir été floué, le dépit qu'on peut éprouver devant le bonheur d'autrui et la façon dont on peut se construire en espérant que les autres vont se planter. Il montre la violence de certaines de nos pensées, la confusion des sentiments, la force du désir, l'impossibilité de résister à un être dont on tombe amoureux, la culpabilité aussi et enfin l'impuissance face au destin qui frappe parfois si douloureusement.

 

Trois personnages, une même histoire, une magnifique histoire, à la fois proche et loin de Jules et Jim.

Pour en savoir plus sur Jean-Philippe Blondel et sur ce roman, rendez-vous sur le site de Florinette.

Enfin, l'avis de Véro que  je viens de découvrir. 

Prix du Biblioblog 2007

Myriam : "Je pense à Fred. Je m'en veux. Je voudrais l'aider à passer ce moment, à traverser la rivière à gué, mais je ne suis pas la bonne personne pour lui permettre de se retrouver de l'autre côté. Je suis même la plus mauvaise personne qui soit. Je suis une mauvaise femme. Je serai une mauvaise mère."

Fred : "Je sais qu'ils me survivront, ils ont survécu à bien pire. J'espère seulement que nous survivrons encore un peu tous les trois, et qu'une fois qu'ils auront atteint la rive, je n'irai pas me noyer". 

Thomas : "Je me suis dit que ce qui était dommage au fond, c'est que, lorsqu'on tombe amoureux de la même femme, cela prouve surtout qu'on a de nombreux points communs, un terrain d'entente et une vision partagée de l'existence".

Du même auteur, j'ai aussi beaucoup aimé Un minuscule inventaire.

L'avis d'Annette : "J'ai eu un peu de mal à accrocher, ne sachant pas où voulait en venir l'auteur avec ce foisonnement de sentiments et impressions diverses mais, ensuite, je fus conquise par le sujet, reprendre vie après l'horreur"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jp 29/05/2007 17:04

merci en tout cas pour cette lecture sensible - c'est un roman dont j'ai du mal à me détacher...et merci pour les références..parce que, en fait, j'ai écrit une lettre à Claudel après avoir lu les Ames Grises et une lettre à Despentes après Bye Bye Blondie ( qui m'avait bouleversé ) alors que je n'écris pas tant de lettres que ça, et encore plus rarement aux écrivains...et puis merci aussi pour donner enfin envie à mr ou mme patch sur le blog desquels je surfe régulièrement...jp

clochette 29/05/2007 20:18

Et merci à vous pour ce commentaire ! Je suis sensible au fait qu'un écrivain mette un commentaire sur mon blog et je vais essayer cet été de prendre le temps de m'intéresser au reste de votre production ("Accès direct à la plage notamment"). Félicitations encore pour votre talent, ce roman est vraiment de grande qualité à plus d'un titre.

patch 27/05/2007 11:41

Je cherchais un titre pour découvrir cet auteur, ben je l'ai..;o )

Laurence 17/05/2007 09:26

Pour moi, "Passage du Gué" fait irrémédiablement parti de mes coups de cœur. J'ai été bouleversé tant par l'histoire que par la façon dont Jean-Philippe Blondel nous la raconte. Un très beau roman. :)

Florinette :0059: 16/05/2007 11:48

Je garde un très bon souvenir de ce magnifique roman. Merci pour le lien !

Véro 13/05/2007 18:17

J'ai aussi lu ce livre avec beaucoup de plaisir.Une histoire à trois voix où les âmes sont décortiquées avec beaucoup de profondeur. Un livre sur la douleur qui frappe sans crier gare et il est effectivement impossible d'en dire davantage.La construction habituelle de l'auteur est ici quelque peu modifiée, à mon sens, et je trouve que cet ouvrage en est plus fort encore.